Cover Story

Le succès africain de Moët & Chandon

Pierre-Louis Araud, est responsable commercial et ambassadeur de Moët & Chandon. Il analyse la percée de la marque sur le continent.

Pierre-Louis Araud, responsable du développement commercial et ambassadeur Monde de Moët & Chandon.

Implantée dans la région Champagne, la maison Moët & Chandon fait figure de pionnière et d’avant-gardiste dans l’art de célébrer. Une tradition chère au coeur des Africains. Fondée en 1743, Moët & Chandon a fait découvrir le champagne au monde au travers d’une sélection de vins conçus pour chaque occasion. L’emblématique Moët Impérial, le Grand Vintage Collection, l’exubérant Moët Rosé Impérial ou encore l’incomparable Nectar Impérial: chacun de ces vins apporte une touche d’émerveillement et éblouit les papilles de son fruité éclatant, de son palais savoureux et de sa maturité élégante.

Vous êtes l’ambassadeur de la prestigieuse maison Moët & Chandon. Votre quotidien, entre dégustations de champagne, événements autour de la marque et déplacements sur les marchés les plus porteurs, est riche de découvertes. Quelle est la mission principale d’un ambassadeur du luxe ?

P.-L.A.: J’ai pour responsabilité de faire perdurer l’ambition de Jean-Rémy Moët, à savoir «partager la magie du champagne avec le monde entier». Nous souhaitons insuffler l’esprit Moët & Chandon à l’Afrique et transposer les émotions. Pour cela, nous racontons l’histoire de la maison et proposons de vivre des moments d’exception, grâce à nos champagnes.

    Je consacre énormément de temps à analyser le positionnement de notre marque dans les bars, les clubs et les événements, et à comprendre de quelle manière elle est entrevue par les amateurs de champagne.

Qu’est-ce qu’un vin Moët & Chandon ?
P.-L.A.: Un Moët & Chandon est un champagne; pas simplement un vin effervescent. La différence entre les deux est notable. Le champagne est un vin exclusif, dont la production est exigeante. Seuls les vins produits en Champagne peuvent porter l’appellation «champagne». Ailleurs dans le monde, la production ne bénéficie pas des conditions offertes par ce terroir français. Cette production est très minutieuse et repose sur un savoir-faire unique.

Numéro 49, daté juin 2018.

Pour lire l’intégralité de cet article, rendez-vous à la page 58 du numéro 49 Juin 2018.