Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Les 4 conseils de l’entrepreneur sénégalais Khadim Bâ à destination de la jeunesse pour 2023

Khadim Bâ est un homme d’affaires, et un mécène bien connu des Sénégalais. Le jeune homme s’est forgé une solide réputation au cours des dernières années, intégrant avec succès l’actionnariat de la Société Africaine de Raffinage (SAR) en 2017, avec une prise de participation à hauteur de 34%. Pour l’année 2023, il renouvèle ses vœux destination de la jeunesse, en lui prodiguant de précieux conseils pour l’avenir.

Croire en sa valeur et ses capacités

La foi est l’un des moteurs essentiels pour réussir dans sa vie, ainsi que dans la vie professionnelle. Khadim Bâ le sait très bien, lui qui a gravi les échelons un par un avant de connaître des réussites dans le monde des affaires. Son premier conseil à la jeunesse est donc celui-ci : « Ayez confiance en votre avenir, et apprenez à concrétiser vos rêves dans le monde réel ». L’homme d’affaires comprend très bien les doutes et les incertitudes qui habitent la jeunesse sénégalaise, confrontée à de multiples obstacles. Mais il tient à rappeler que « rien ne peut se faire en adoptant une posture attentiste ».

Pour appuyer sa démonstration, Khadim Bâ aime citer régulièrement les plus grandes figures politiques et humanistes de ce monde. Des figures comme Martin Luther King JR, qui a grandement inspiré l’entrepreneur tout au long de sa vie. Martin Luther qui, justement, savait trouver les mots justes lorsqu’il déclarait : « Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez-en vous-même et ils se réaliseront sûrement ! ».

Prioriser les causes justes et les actions nobles

Tout au long de sa carrière, Khadim Bâ a pu constater la précarité professionnelle de ses concitoyens, ainsi que leur manque de reconnaissance face au système et aux institutions. C’est pourquoi il a très rapidement mis en œuvre une politique de parrainage, permettant aux entrepreneurs les plus fragiles de faire face. Khadim Bâ croit plus que jamais en la nécessité d’encourager certaines initiatives, qui sont de nature à transformer durablement et positivement l’économie nationale – on pense notamment à ces entrepreneurs qui rêvent de pouvoir lancer leur affaire dans le monde agricole.

Pour l’année 2023, l’homme d’affaires renouvelle ses vœux à destination de cette force-vive : « Chaque jour, de nouveaux défis se présentent à nous dans tous les domaines : qu’il s’agisse de la santé, de l’égalité des chances ou du monde du travail en général, des opportunités sont à saisir et nous devons collectivement faire avancer les causes qui nous paraissent essentielles » explique-t-il. A ce titre, comment oublier la collaboration réussie de Khadim Bâ avec le chirurgien de renom Michael K. Obeng ? Ce partenariat a permis de venir en aide à plusieurs patients ayant de lourdes pathologies en Afrique de l’Ouest, dans une logique caritative.

Ignorer les calomnies et construire sur du positif

C’est une loi bien connue dans le milieu des affaires : la réussite entraîne invariablement dans son sillage les commentaires négatifs et mesquins, et suscite les convoitises. Khadim Bâ dispose de suffisamment d’expérience pour en témoigner et donner ainsi de précieux conseils à destination des entrepreneurs ambitieux : « Les critiques négatives ne sont pas nécessairement de nature à vous rabaisser ou à vous calomnier systématiquement. Apprenez à faire le tri et focalisez-vous sur les commentaires constructifs, ou qui ont de l’importance à vos yeux ».

Là aussi, Khadim Bâ aime prendre en référence les plus grands de ce monde pour appuyer son discours à l’attention de la jeunesse : « Comme le disait Hillary Clinton : prenez les critiques au sérieux, mais pas de manière personnelle. S’il y a du vrai ou du mérite dans la critique, essayez d’apprendre d’elle. Sinon, laissez-la glisser à côté de vous ».

Ecouter les conseils des anciens

Dernier conseil à destination des jeunes : savoir s’entourer des bonnes personnes et miser sur l’expérience des anciens pour avancer et progresser. Les conseils délivrés par ces professionnels de longue date peuvent ainsi avoir « un impact décisif sur les décisions que nous prenons au quotidien ». Selon Khadim Bâ, les anciens disposent de la sagesse et du recul nécessaire pour aborder tous les problèmes, et peuvent même éclairer les situations les plus difficiles.

Même s’il est encore jeune, Khadim Bâ dispose déjà d’une solide expérience, et de plusieurs belles réussites professionnelles à son actif. Ce sont les fruits de ces diverses expériences qu’il souhaite désormais partager avec les jeunes entrepreneurs au Sénégal, par le biais de ses activités de crédit-bail : « Quel que soit le niveau de maturité de votre projet, Locafrique est prête à en discuter et étudier avec vous les possibilités de financement pour faire décoller votre activité ». Une proposition qui ne devrait pas rester lettre morte, pour cette multitude de jeunes actifs à la recherche de solutions de financement.

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.