La vie Forbes

Prendre le petit déjeuner en compagnie des girafes au Kenya

Situé dans la banlieue de Nairobi, le somptueux Giraffe Manor propose à ses hôtes de découvrir et d’aider à protéger les girafes de Rothschild, qui circulent librement sur le domaine.

© DR

C’est au Kenya, aux abords de Nairobi, au cœur d’un vaste domaine privé posé dans un parc naturel de plus de 55 hectares, que se niche une demeure parmi les plus emblématiques de Nairobi : le Giraffe Manor. Ce « manoir aux girafes », construit dans les années 1930, évoque les premières heures des Européens en Afrique de l’Est. L’architecture de la maison, bâtie par sir David Duncan, s’inspire d’un pavillon de chasse écossais. Jock et Betty Leslie-Melville acquièrent la résidence privée en 1974. La girafe de Rothschild est alors en voie d’extinction et les nouveaux propriétaires se donnent pour mission de transformer le Giraffe Manor en un sanctuaire pour ces animaux majestueux. Ils fondent ce qui deviendra l’African Fund for Endangered Wildlife (AFEW), le fonds africain pour la protection des espèces menacées, organisme à but non lucratif et centre éducatif qui jouxte le manoir. Chaque hôte de la demeure, convertie en hôtel depuis 1984, contribue par son séjour au financement des activités de l’AFEW. Une partie des frais versés par les clients contribue ainsi à assurer la protection de l’espèce qui vit sur le domaine. Car si la bâtisse évoque un passé lointain, le troupeau de huit girafes de Rothschild impose une présence bien tangible. Matin et soir, ces habitantes, toutes heureuses et en excellente santé, s’approchent du manoir pour venir à la rencontre des hôtes et s’invitent à leur petit déjeuner avant de s’en aller flâner librement dans leur parc. L’atmosphère simple et naturelle de Giraffe Manor place le lieu au rang des destinations les plus prisées du pays.

Pour lire l’intégralité de cet article, rendez-vous à la page 84 du numéro 52 Nov Dec 2018, en vente ICI.