Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Zalika Barro, pionnière de la parfumerie ivoirienne

Consacrée « meilleur entrepreneur de l’année » 2022 en Côte d’Ivoire par la fondation BJKD, Zalika Barro est à l’origine de Lika Cosmétiques, la première marque de parfums originaire du pays. Une aventure démarrée en 2019 et qu’a acceptée de raconter à Forbes Afrique la jeune cheffe d’entreprise.


Par Michée Dare

En forte progression (+ 24 % de croissance du chiffre d’affaires annuel entre 2015 et 2020- à 17 milliards de dollars- selon le cabinet d’études Euromonitor), le marché de la beauté en Afrique voit de plus en plus d’acteurs locaux faire concurrence aux majors internationales (Unilever, L’Oréal, Procter & Gamble…) avec des produits et gammes de prix plus adaptés à la clientèle locale. Locomotive économique de la zone UEMOA, la Côte d’Ivoire ne déroge pas à cette tendance : lancée en 2019, l’entreprise Lika Cosmétiques, spécialisée dans la création et la vente de parfums et de soins parfumés, se revendique aujourd’hui comme « la première marque ivoirienne de parfums ». Une initiative portée par une entrepreneuse aussi déterminée que passionnée, Zaliko Barro. Diplômée d’un bachelor en bio-ingénierie et génétique obtenu à l’Université de Fatih, en Turquie, et d’une licence en Marketing et Management de HEC Abidjan, la jeune femme – qui s’essaie à la fabrication artisanale de parfums dès ses années universitaires – décide très vite de se spécialiser en cosmétologie. De fait, la volonté de créer une marque de parfumerie africaine est une idée qui tenait depuis longtemps à cœur à la fondatrice de Lika Cosmétique, celle-ci rappelant bien volontiers que c’était déjà l’objet…de son projet de fin d’études. Après quatre années de tâtonnements et plusieurs tentatives de démarrage infructueuses, la marque Lika Cosmétiques – dont le nom fait référence au diminutif du prénom Zalika – est finalement mise sur les rails.


Un univers olfactif africain


Pour réussir son pari d’une marque de cosmétique résolument ivoirienne, l’entrepreneuse a de fait pu s’appuyer sur les innombrables atouts du pays en la matière. « L’univers olfactif africain est immensément riche. Il offre une infinité de senteurs qui constituent chacune une opportunité commerciale », explique avec aplomb la directrice de Lika Cosmétiques. De fait, la jeune cheffe d’entreprise a créé des fragrances qui font aujourd’hui la renommée de la marque, à l’image de «Jahia» et de «La mariée», les deux créations les plus vendues de Lika Cosmétiques. Un succès que Zalika Barro explique en premier lieu par le fait que les senteurs de ses créations, tirées de l’univers olfactif du pays, « parlent » à bon nombre de clients de la marque. L’entrepreneuse a par ailleurs fait le choix de se positionner sur une niche stratégique, celle du milieu de gamme, plus en phase avec le pouvoir d’achat- et les aspirations- de sa clientèle. Une « décision née du constat que les marques jusqu’alors disponibles sur le marché ivoirien – la plupart haut de gamme et étrangères – n’étaient pas à la portée de l’Ivoirien moyen », souligne Zalika Barro, qui se félicite en outre d’avoir misé sur les parfums de poche ; […] « une stratégie qui s’est avérée gagnante, les parfums de poche [figurant] parmi les produits les mieux vendus ». Autre trouvaille marketing qui a fait mouche, la formule « un parfum acheté, un parfum offert », basée sur le recyclage des flacons, les consommateurs bénéficiant de cette promotion s’ils jouent le jeu en retournant le flacon épuisé à l’entreprise. Une approche eco-responsable « qui a conquis la clientèle », s’enthousiasme la patronne de Lika Cosmétiques, qui a déjà les yeux rivés sur son prochain objectif : le passage à l’échelle.


Objectif : industrialiser la production


Ambitieuse, l’entrepreneuse voit grand et compte bien industrialiser à terme sa production afin d’accroître ses volumes. Un franchissement de cap majeur tout à fait possible au vu de la présence de certains investisseurs (Comoe Capital, Investisseurs & Partenaires) au capital de l’entreprise, et qui permettra à la jeune marque de conquérir de nouveaux marchés. Dans les faits, les produits Lika Cosmétiques sont déjà commercialisés au Burkina-Faso, au Mali, au Sénégal, en RDC, mais également en France et aux États-Unis, via un réseau de revendeurs. À terme, l’objectif de la marque est de créer des franchises dans ces pays africains. Une ambition que Zalika Barro estime réaliste et ce même si l’entrepreneuse reconnaît « certaines difficultés persistantes dans le secteur, comme l’approvisionnement en matières premières ». Pas de quoi cependant freiner la directrice de Lika Cosmétiques, la jeune entrepreneuse pouvant déjà se targuer de compter à son actif plusieurs distinctions, notamment le prix de l’entrepreneur de l’année 2022 de la puissante Fondation Bénédicte Janine Kacou Diagou (BJKD), décernées en septembre dernier. Des premières victoires qui en annoncent probablement d’autres.

Crédit-photo : DR

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.