Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

La vie Forbes

À Paris, l’afro-véganisme engagé de “L’Embuscade”

Patrick Ossie ©JB Pelerin

Restaurant afro de Pigalle, l’Embuscade offre une cuisine résolument vegan, inspirée des recettes d’antan du continent. Le tout servi dans une ambiance musicale afro-punk unique.

Par Ricardo Vita

Avant de devenir l’un des restaurants afro-végan incontournables de Paris, LEmbuscade était déjà connu comme un bar cool à Pigalle, avec une âme et une décoration pittoresque évoquant l’Afrique. Et surtout comme un des afters parisiens les plus courus, où l’on faisait la fête jusqu’à 10 h 30 du matin. Le quartier est chargé d’histoire ; il a marqué la grande époque du Paris interlope et du Paris festif. Le lieu a d’abord appartenu à un Cap-verdien et Cesária Évora y venait chanter la Sodade de son pays natal.

Une atmosphère afro-punk

Depuis 2012, Patrick Ossié, le nouveau maître des lieux, un géant camerounais aux yeux magnanimes, lui a donné un nouveau souffle afro-punk. Il est resté un catalyseur d’africanité et un carrefour précurseur d’une trans-musicalité qui se veut branchée. On y écoute de l’afrobeat de Fela, les punchlines de Booba, la rumba congolaise ou du punk-funk new-yorkais. Son public décalé est à la fois authentique et créatif. On y croise le designer anglais sophistiqué à l’affût d’authenticité, le cadre sup qui venait déjà les jeudis y retrouver sa liberté perdue, le mannequin insolent à l’allure lascive, l’intello joyeux qui aime le jazz et Nas, le cinéaste hollywoodien au visage nonchalant et amical, le militaire pacifiste au cœur sensible ou encore la célébrité mondiale du hip-hop qui danse pieds nus sur la piste intimiste avant d’aller négocier son morceau préféré avec la DJette de la maison. C’est un lieu en phase avec son temps, le temps de la diversité et de l’inclusion. Le cadre est envoûtant, différencié et familial : Beyoncé est allée le voir pour un projet de clip. Bref, L’Embuscade a toujours su être ce lieu qui parvient à surprendre, à créer l’inattendu et à installer une ambiance qui plaît aux amateurs d’évasion consciente, de voyage dans les âges de la transgression et de tutoiement de l’altérité. On comprend donc pourquoi il s’emploie aujourd’hui à chanter une ode héroïque à la cuisine africaine.

Patrick Ossié a toujours voulu donner à son établissement une dimension culinaire qui, selon lui, lui manquait pour compléter son offre. Après plusieurs tentatives infructueuses, il rencontre par hasard, lors d’un de ses afters fougueux, Phoebe Dunn. Cette belle anglaise, qui a aussi des origines nigérianes par son père, avait pour projet de faire un food truck pour commercialiser ses plats vegan qui revisitent la cuisine africaine. Et tout était réuni pour qu’ils s’entendent bien : ils ont une passion commune pour la cuisine africaine, font quasiment la même taille (Phoebe mesure 1 mètre 90, Patrick six centimètres de plus) et ont tous les deux défilé pour Jean-Paul Gaultier, à des époques différentes, avant qu’ils ne se connaissent. On les croise désormais à Château Rouge, le marché africain de Paris, où ils achètent des produits dépourvus de toute origine animale, qui composeront ensuite leurs plats.

Des recettes vegan inspirées de plats africains traditionnels

D’ailleurs, si l’Afro-véganisme a une dynamique intersectionnelle positive, à L’Embuscade on veut aussi qu’il soit porté par le goût et les couleurs. Le mafé de la cheffe Phoebe parlera aux Africains qui ont eu une grand-mère qui savait cuisiner. Dans sa détermination à briser les clichés qui prétendent que le véganisme est un caprice de bobos blancs, Phoebe s’inspire des recettes de plats africains traditionnels sans viande, transmis de génération en génération. Cela a poussé Keziah Jones à se laisser subjuguer par la flaveur du saka saka et explique sans doute que Gary Dourdan évoque encore sa première expérience gastronomique dans ce lieu où il a mangé des akaras et bu du jus de gingembre maison. Le lieu a également séduit Ayo, qui s’est sentie à l’aise dans son ambiance inspirante, tout en sirotant son jus de bissap. En somme, vous l’aurez compris, L’Embuscade est un endroit à ajouter à vos favoris.

Pour en savoir plus : https://lembuscade-restaurant-paris.eatbu.com

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.