Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Armando Cabral à la conquête de New York

Armando Cabral ©Cliff Watts

Le célèbre mannequin, créateur de la marque de chaussures éponyme, a ouvert le 7 avril un concept store à Manhattan, dédié aux créations africaines.

Par Ricardo Vita

Devant lui, lors d’un agréable déjeuner un jour à l’Hôtel National des Arts et Métiers à Paris, Ozwald Boateng a rappelé à Sam Lambert et à l’auteur de ces lignes, la bonhomie d’Armando Cabral. Et ceux qui l’ont rencontré se souviennent aussi de sa grâce, qu’il accompagne toujours d’une chaleureuse joie de vivre, si caractéristique des Africains. Son énergie positive est contagieuse et on se sent bien à ses côtés. Né en Guinée-Bissau et élevé au Portugal, la vie d’Armando Cabral a été façonnée par un parcours unique. Avant de devenir l’un des top models les plus recherchés au monde, il a longtemps été refusé par toutes les agences de mannequins jusqu’à ce qu’on lui donne sa chance en 2002, tout en lui laissant le temps de poursuivre ses études en administration des affaires à Londres. À 21 ans, sa carrière décolle lorsqu’il devient le représentant de plusieurs des maisons de luxe les plus prestigieuses, telles que Louis Vuitton, Balmain, Dries Van Noten, et le visage de J. Crew Menswear. Après avoir parcouru le monde, il s’installe finalement à New York en 2005, pour notamment se concentrer sur un projet de création de marque de chaussures, dont la première collection a été présentée en 2009. Avec un design minimaliste et une esthétique à la fois classique et avant-gardiste, Armando Cabral a voulu créer une chaussure élégante, confortable et intemporelle. Mocassins, derbies, bottes et baskets, toutes les chaussures sont fabriquées à partir de cuirs fins et d’un savoir-faire séculaire. Lui-même est le directeur artistique de sa marque et l’Afrique a bien entendu toute sa place dans ses créations. La collection 2021 s’inspire en particulier de l’héritage et de la riche culture de l’Afrique du XIIIe siècle, la légendaire prospérité du roi Mansa Moussa étant notamment mise à l’honneur.

Un concept store dédié aux créateurs et artistes africains

Armando Cabral veut désormais aller plus loin dans ses projets : il a décidé de lancer ARMANDO CABRAL Mercado, son nouveau concept de marque pour ouvrir une nouvelle voie d’expression à la tradition africaine. Avec ce concept innovant, Armando Cabral a ouvert le 7 avril au prestigieux Rockefeller Center la première boutique qui représentera les créateurs et artistes africains émergents. L’idée-force est d’élever les artisans africains et d’établir une nouvelle norme en matière de pratiques sociales et environnementales durables.

Le concept : créer une première boutique du genre au cœur de New York pour inviter des créateurs et artistes africains soigneusement sélectionnés afin de compléter les créations d’Armando Cabral et amplifier l’influence et la culture africaines aux États-Unis. L’espace intérieur a été conçu en collaboration avec Stephen Burks, célèbre concepteur afro-américain et professeur d’architecture à Columbia. Ce sera un espace qui proposera un point de vue sur l’Afrique et l’impact que celle-ci a eu sur Cabral et Burks. L’intérieur a été créé pour refléter la créativité et la flexibilité. Au centre se trouvera un rideau scintillant qui dissimule et révèle des moments dans tout l’espace. Complété par des couleurs vives sur les murs et le plafond et peuplée de meubles emblématiques de Burks, son cadre sera en constante évolution.

Panache et découverte

Le concept store ne sera ouvert que pendant une année, ce qui lui donnera un caractère immédiat de panache et de découverte. Tout au long de cette expérience, le magasin invitera neuf créateurs africains émergents et établis à participer à trois pop-ups (boutiques éphémères). Ces pop-ups donneront de la visibilité et des opportunités aux créateurs et artistes africains pour conquérir le marché américain. Les créateurs et artistes déjà sur la liste sont Taibo Bacar, Doreen Mashika, Maison D’Afie, Shekudo, Silk and Sleek et l’artiste Reggie Khumalo, et d’autres seront annoncés.« Mercado sera un espace unique qui offrira à la ville de New York quelque chose qu’elle n’a pas actuellement : un lien concret avec des créateurs africains, des artistes raffinés et des talents créatifs qui n’ont pas été très visibles aux États-Unis jusqu’à présent. On offrira aux New-Yorkais et aux visiteurs une fenêtre sur le monde de l’art africain, des créations de mode et de la beauté. Il est tout aussi important de donner aux créatifs africains une voix amplifiée ici à New York », conclut Armando Cabral.

Le projet est réalisé en partenariat avec Afreximbank, une institution multilatérale panafricaine de financement du commerce africain et ce via sa filiale Creative Africa Nexus (CANEX), dédiée à l’économie créative et culturelle. Alors, si vous passez par New York, vivez cette expérience unique qui offre aux créations africaines un espace unique d’expression.

shop.armando-cabral.com

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Offre découverte exceptionnelle et limitée

Notre numéro d'avril 2022 en version numérique 100% gratuite

L'offre expire dans