La vie Forbes

Dubai Des tours de verre au désert d’Arabie

La ville du désert des Émirats arabes unis est une destination de luxe. Les fortunés y investissent dans l’immobilier de prestige et Dubai séduit aussi grâce à son régime fiscal avantageux pour la création d’entreprise. La cité aux plus hautes tours de verre est également réputée pour le shopping haut de gamme. S’ajoute le climat idéal toute l’année pour profiter des activités de plein air et des événements tels que le Dubai Air Show qui s’est déroulé au mois de novembre. Forbes Afrique vous présente trois adresses incontournables dans la ville de la démesure.
Burj Al Arab Pour une expérience gastronomique

© BURJ AL ARAB

Primé dans le Forbes Travel Guide 2019, l’hôtel le plus luxueux du monde marque par son architecture impressionnante – un voilier de verre sur l’eau – et son confort inégalé – il possède 7 étoiles. Mais le Burj Al Arab est aussi réputé pour sa gastronomie. Le chef de renom international Francky Semblat, qui a fait ses classes auprès de Joël Robuchon, est aux commandes du restaurant Al Muntaha, perché au 27e étage de l’édifice. Il propose le raffinement de la cuisine française associé à une sélection de mets aux influences internationales. On y déguste en prélude un foie gras grillé accompagné de cerises glacées et d’amandes fraîches, un velouté fin de pois verts et de menthe, un crabe royal au citron d’Amalfi ou un caviar et sa crème yuzu. La spécificité du chef est une offre de plats provenant des quatre coins du monde : homard du Maine, couscous au safran, émulsion de bouillabaisse, filet de surlonge australien wagyu ou soupe miso de morue blanche de Patagonie.
www.jumeirah.com

Bvlgari Resort & Residences Pour un séjour dans une oasis urbaine

Le Bvlgari Resort & Residences est un véritable îlot de verdure et de luxe juste à côté de l’effervescence de la ville.

Le complexe Bvlgari, conçu comme un village sur l’île en forme d’hippocampe de Jumeirah Bay, comprend un resort, six immeubles résidentiels avec 173 appartements en front de mer, 15 hôtels particuliers et le premier Marina and Yacht Club de Bvlgari. Le tout est relié par un pont de 300 mètres au centre de Dubai. Un charme de village méditerranéen sur les rives du Golfe arabo-persique, c’est le pari fou de la marque qui conçoit ses hôtels comme des joyaux. 20 villas de luxe dotées de piscines, de jardins privatifs et d’une vue sur la mer permettent de vivre la ville dans une maison privée tout en bénéficiant des services hôteliers, parmi lesquels les restaurants et le spa de 1 700 m2. Les maisons sont nichées dans un espace vert planté de palmiers, d’oliviers, de citronniers, de romarin et de fleurs. La villa Bvlgari de 540 m2 est très prisée pour les réunions business ou les réceptions privées au calme du centre-ville. Pour un événement d’affaires sur mesure, le yacht club dispose d’une salle de 360 m2 équipée des technologies de pointe avec, là encore, une vue imprenable sur la mer.
www.bulgarihotels.com

Al Maha Desert Resort Pour une immersion dans le désert

L’Al Maha Desert Resort propose un séjour qui allie à la perfection luxe et respect de la faune et de la flore du désert.

Cette oasis de luxe au milieu de la réserve naturelle du désert d’Arabie vaut le détour pour une escapade de vingt-quatre heures à 60 km de Dubai. Le resort propose des activités pour déconnecter de la vie urbaine : tir à l’arc, promenades dans la nature, safaris, équitation et randonnées à dos de chameau pour contempler le coucher du soleil sur les dunes. On se ressource en dégustant son petit déjeuner au milieu des steppes et en dormant sous une tente 5 étoiles, le tout dans le respect de l’environnement. Les piscines fondues dans le paysage complètent le décor. Seul resort de la réserve pour un contrôle du flux touristique, l’hôtel a reçu pour son design environnemental un World Legacy Award par National Geographic. La Réserve de conservation du désert de Dubai (DDCR) surveille en outre l’impact de l’homme afin de protéger l’écosystème fragile du désert.
Les guides d’Al Maha contribuent ainsi au respect de la faune et de la flore sauvages. Après la disparition de l’oryx arabe – animal symbolique du désert d’Arabie – dans les années 1960, le prince héritier de Dubai, aujourd’hui gouverneur et Premier ministre des Émirats arabes unis, le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, a financé sa réintroduction. Depuis, 300 oryx foulent le sable du désert. Et de nombreuses autres espèces comme la gazelle, le renard roux d’Arabie, le lièvre et le hérisson d’Éthiopie se découvrent au gré des dunes. Dans le ciel bleu azur, on aperçoit aussi de majestueux oiseaux – faucons, balbuzards, hiboux, aigles – et on est séduit par le chant des perruches colorées ou l’envol des colombes. Une incroyable immersion dans le monde sauvage de Dubai.
www.marriott.com
Pour y aller : les compagnies Emirates et Air France desservent la destination.