La vie Forbes

Résidences de luxe : la demande africaine

Les richissimes Africains sont en quête de propriétés résidentielles et commerciales. De Paris à Moscou et de Nairobi à New York, ils achètent de plus en plus en dehors de leur pays d’origine pour diverses raisons : investissement, vacances ou encore sécurité. Forbes Afrique a enquêté sur les endroits de la planète qui ont la cote chez ces fortunes du continent.

L’Afrique du Sud est l’une des destinations immobilières privilégiées des riches Africains.

Les revenus des populations d’Ultrahigh-net-worth individuals et de Highnet-worth individuals (dont les actifs valent respectivement au minimum 30 millions de dollars et un million de dollars) devraient croître de 22% d’ici à 2023. Cette prévision repose sur des facteurs de croissance mondiaux, ainsi que de facteurs régionaux et nationaux. Malgré un ralentissement au cours des derniers mois imputable, entre autres, à la guerre commerciale entre les États-Unis, la Chine et l’Union européenne, ces économies devraient se redresser en 2020 et les économies émergentes enregistrer un taux de croissance encore plus élevé.
Tilda Mwai, chercheuse chez Knight Frank, indique que la valeur totale des transactions immobilières commerciales dans le monde serait estimée à plus de 900 milliards de dollars en 2018. Selon Andrew Amoils, responsable de la recherche chez New World Wealth, «l’Afrique, qui représente 16 % de la population du globe, ne représente que 1 % de la richesse mondiale totale. La richesse totale détenue sur le continent s’élève à 2,2 milliards de dollars. Elle inclut tous les actifs (immobilier, trésorerie, actions, intérêts commerciaux), moins les passifs éventuels.»
Dans ce contexte, le marché africain de l’immobilier se porte plutôt bien. «En Afrique, la demande en immobilier commercial a été suivie de près par la demande en immobilier résidentiel de premier choix, qui comprend des résidences de vacances, des villas en bord de mer et des appartements de luxe. Les destinations d’investissement préférées en Afrique sont les principales villes d’accès du continent, telles que Le Cap, Johannesburg, Nairobi et Lagos, précise Tilda Mwai. Au niveau des pays, l’Afrique du Sud continue de figurer en tête de liste. Au cours du dernier trimestre de 2018, elle a attiré plus d’un milliard de dollars d’investissements.»
Greg Truen, directeur général de Saota, cabinet d’architecture et de design basé au Cap en Afrique du Sud, qui conçoit des propriétés prisées des Africains et des nonAfricains, se félicite de cette tendance. «La demande des clients africains est constante et l’intérêt suscité est récent, mais réel. Cela est dû en partie à l’urbanisation rapide du continent, explique-t-il. La plupart des clients sont des entrepreneurs, souvent dans les domaines de l’énergie, des technologies de l’information ou des services financiers.»
Parmi les références de Saota, on compte le Radisson Blu de Dakar, le siège de MTN à Abidjan, l’Uluwatu à Bali… L’un de ses projets les plus importants, situé à Bantry Bay, au Cap, a été vendu à un prix record de 19 millions de dollars en juillet 2016.
«Nous travaillons en Afrique depuis dix-huit ans, affirme Stefan Antoni, codirecteur de Saota. L’un de nos premiers projets a été le Radisson Blu Hotel, qui a ouvert ses portes à Dakar, au Sénégal, en 2009. À ce jour, Saota a réalisé des projets dans plus de 83 États. Nous avons conçu des propriétés dans de nombreux pays pour des clients africains, en Afrique et ailleurs, notamment en Suisse.»

La Kingsway Tower de Lagos, au Nigeria.

PLUSIEURS ÉLÉMENTS CLÉS

Parmi les facteurs déterminants qui infl uencent les choix, il y a la sécurité, tout comme les indicateurs de luxe, notamment le nombre d’hôtels cinq étoiles et la quantité et l’excellence des principaux restaurants. L’accent mis sur la qualité de l’environnement du continent est également un élément clé : paysages sauvages, plages de rêve et conditions météorologiques favorables.
«Nous tenons compte des styles de vie différents chez nos clients. Nous prenons en considération leurs aspirations, leur mode de vie et leurs besoins, explique Jon Case, de Saota. De là émerge un type de design qui relie l’espace construit à l’espace extérieur, le paysage et la vue. Nos projets font appel à des matériaux sophistiqués, avec une attention particulière aux détails et à une interprétation raffinée du luxe contemporain, ce qui se traduit par des bâtiments à la fois nerveux, vivants et intemporels. En Afrique, le Nigeria est l’un de nos meilleurs pays pour les propriétés commerciales et résidentielles. Ici, les gens sont plus exigeants sur la qualité de leurs espaces personnels et ont les moyens de construire des maisons de très haute qualité.»
Par ailleurs, Le Cap continue d’être une destination privilégiée pour les riches Africains en raison de ses quartiers de luxe bien établis. Les principaux indicateurs du mode de vie, tels que les concessionnaires de voitures de luxe et les magasins de vêtements et d’accessoires, sont également des facteurs importants.