Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Visa ouvre son premier centre d’innovation en Afrique

© DR

Le géant américain des cartes de paiement a inauguré mercredi 6 avril, à Nairobi (Kenya), son premier espace dédié à l’innovation fintech sur le continent.

Par la Rédaction

Lancé en présence notamment du gouverneur de la banque centrale du Kenya, Patrick Ngugi Njoroge, et du président de VISA pour la région Moyen-Orient, Afrique centrale et orientale,  Andrew Torre, ce centre d’innovation est le sixième ouvert par la société financière américaine au niveau mondial depuis 2016, après ceux de Dubaï, Londres, Miami, San Francisco et Singapour.

« Conçu pour fournir un environnement immersif aux clients et partenaires [de Visa] afin de leur permettre d’explorer de nouveaux produits et de nouvelles technologies », le nouveau centre d’innovation Visa au Kenya réunira des développeurs, des clients internes et externes de Visa et d’autres partenaires pour cocréer des solutions de paiement et de commerce adaptées au marché de l’Afrique subsaharienne. De fait, cette démarche en faveur des fintech s’inscrit dans les efforts déjà déployés par Visa sur le continent, l’entreprise possèdant par exemple 20 % du capital de la plateforme de paiement nigériane Interswitch, initiatrice de la carte Verve.

« L’Afrique subsaharienne est une région à croissance rapide dont la population est férue de technologie. Alors que nous continuons à faire croître l’adoption des paiements numériques dans la région, notre aspiration est d’approfondir notre collaboration avec les clients et les partenaires pour développer des solutions conçues autour des besoins uniques de l’Afrique », a de son côté commenté la malienne Aida Diarra, vice-présidente senior et responsable de Visa en Afrique subsaharienne. Après avoir affirmé son ambition de voir « le centre d’innovation [consolider] la position de l’Afrique subsaharienne en tant que leader dans la création de solutions originales », la dirigeantea par ailleurs fait savoir que des applications de paiement telles que le « Tap to Phone » et le « Pay on Delivery », seront notamment développées dans ce nouveau centre d’innovation de Nairobi, parallèlement au développement continu de solutions de paiement intelligentes, qui tirent parti de la blockchain, de l’internet des objets, de la réalité virtuelle et de la biométrie.

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.