Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Bourse : Orange Côte d’Ivoire entre à la BRVM

Filiale clé de l’opérateur français en Afrique, Orange Côte d’Ivoire a été officiellement introduite à la cote de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan, le vendredi 30 décembre.

Par la Rédaction


Une cérémonie, où étaient notamment présents le ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, et le directeur général de la BRVM, Félix Edoh Kossi Amenounvé, avait été organisée à cette occasion dans les locaux de la bourse.

Filiale phare du groupe français de télécommunications avec plus de 32 millions de clients répartis dans trois pays (Côte d’Ivoire, Burkina Faso et Liberia) et 965 milliards de francs CFA de chiffre d’affaires en 2021 (1,46 milliard d’euros)), Orange Côte d’Ivoire devient la quarante-septième société à intégrer la place financière ouest-africaine. Davantage, la société décroche la place de première capitalisation boursière de la zone UEMOA avec une valorisation de 1 538 milliards de francs CFA (2,34 milliards d’euros), devant la Sonatel (1520 millliards de francs CFA), l’autre filiale ouest-africaine d’Orange étant jusque-là leader incontesté de la cote abidjanaise.

Plus de 140 milliards de francs CFA de recettes pour l’État ivoirien

Pilotée par les sociétés d’intermédiation EDC et BNI Finances et annoncée dans la foulée de la cession récente d’une grande partie des parts de l’État ivoirien dans le capital de l’entreprise (9,95 % du capital d’OCI cédés sur les 14,95 % détenus jusqu’alors), cette nouvelle introduction en Bourse permet à la place financière ouest-africaine de porter sa capitalisation totale à 7 487 milliards de francs CFA (11,4 milliards d’euros). Le marché boursier d’Afrique de l’Ouest est aujourd’hui la sixième place financière du continent par la valorisation. L’arrivée d’Orange Côte d’Ivoire est en tous les cas une belle opération pour le gouvernement ivoirien, la cession de ses 14,9 millions de titres au prix unitaire de 9500 francs CFA lui ayant rapporté plus de 140 milliards de francs CFA (215 millions d’euros). Des recettes exceptionnelles qui serviront en grande partie à boucler le budget de 2022, déficitaire de près 900 milliards de francs CFA. Autres gagnants de l’opération, les salariés d’Orange, qui ont bénéficié d’un prix unitaire préférentiel de 7 600 francs CFA par titre. L’action ayant clôturé sa première séance boursière à 10 210 francs CFA, les collaborateurs de l’opérateur télécom se retrouvent d’ores et déjà avec une plus-value latente de 34 % sur leur investissement initial.


Crédit-photo : DR







Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.