Portrait

Amina Kara Mecheti, la reine du networking Europe-Afrique du Nord

Les diasporas africaines s’activent pour participer à l’essor économique du continent. Amina Kara Mecheti, fondatrice du cabinet de recrutement International Talents Network, déploie son énergie pour renforcer les liens économiques tissés par les diasporas entre la France et l’Algérie, puis entre Alger et le reste du continent africain.

© INTERNATIONAL TALENTS NETWORK

Le continent africain connaît des taux de croissance économique à faire pâlir d’envie beaucoup de nations sur cette planète. Et les diasporas, désignées comme «la sixième partie du continent» par l’Union africaine, entendent bien tenir un rôle d’investisseur de premier plan pour le développement des sociétés du continent. Amina Kara Mecheti, directrice associée du cabinet de recrutement International Talents Network et coprésidente du club DiasporAfrica, a créé un fonds d’investissement dédié aux diasporas. «Pour la première année, nous espérons soutenir 60 entreprises et investir sur elles à hauteur de 3 millions d’euros», explique-t-elle. Créé en 2013, International Talents Network compte aujourd’hui près de 15000 membres. Selon Amina Kara Mecheti, le nombre d’adhérents devrait augmenter dans les prochaines années. «La croissance du continent africain encourage les talents à retourner dans le pays de leurs parents, car dans le même temps, les données économiques en Europe n’inspirent pas toujours l’optimisme», analyse-t-elle. Associée à Marie-Aude Labrosse, Amina Kara Mecheti espère davantage rassembler les acteurs politiques dans sa démarche. «Aujourd’hui, nous sommes en relation avec la Commission européenne, car nous avons besoin de ce soutien. Nous sommes aussi en contact avec la Banque africaine de développement pour faciliter au mieux l’implantation sur le continent des start-up qui travaillent avec nous», détaille-t-elle.

DES PROFILS VARIÉS

Parallèlement à International Talents Network, Amina Kara Mecheti a fondé le club DiasporAfrica, préliminaire à ce fonds d’investissement. Le club compte actuellement 400 entrepreneurs, avec …

Pour lire l’intégralité de cet article, rendez-vous  pages 70-72 du numéro 56 Avril 2019, en vente ICI.