Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Côte d’Ivoire : JB Foods lance une unité de transformation du cacao

Le Ministre ivoirien du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba le jour de l'inauguration de l’usine de JB COCOA ©DR

Premier producteur mondial d’or brun, la Côte d’Ivoire va abriter une nouvelle usine de transformation de cacao à Abidjan, construite par le groupe singapourien JB Foods.

Par la Rédaction

D’un coût de 39 milliards de francs CFA (59 millions d’euros), l’usine de traitement de cacao  a vu sa première pierre posée lors d’une cérémonie organisée le 23 juin dernier à Abidjan, en présence du ministre du commerce et de l’Industrie de Côte d’Ivoire, Souleyman Diarrassouba. Située dans la zone industrielle PK24-Akoupé Zeudji, l’installation devrait être opérationnelle au quatrième trimestre 2024, générer 100 emplois directs et transformer 50.000 tonnes de fèves de cacao par an en produits dérivés, tels que le beurre de cacao et la poudre de cacao, commercialisés sous la marque JB Cocoa. Tey How Keong, PDG de JB Foods, a indiqué que l’usine devrait permettre à la Côte d’Ivoire d’atteindre son objectif de transformer localement 100 % de sa production de cacao d’ici 2030.

Basé à Singapour, JB Foods est l’un des principaux producteurs mondiaux d’ingrédients à base de cacao (180 000 tonnes par an), avec des activités dans la région Asie-Pacifique (Chine, Indonésie, Malaisie et Singapour), en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique de l’Ouest. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 449 millions de dollars en 2021.

Développer la transformation localement

L’expansion de JB Foods en Côte d’Ivoire a commencé par l’incorporation de JB Cocoa Côte d’Ivoire en 2019. Les plans actuels du groupe visant à développer les capacités de traitement des fèves de cacao à la source, indique le Groupe, sont conformes à sa stratégie adaptative visant à croître en même temps que les tendances du marché et à renforcer la position de JB Cocoa sur le marché en tant que transformateur majeur d’ingrédients de cacao. Une fois achevée, la nouvelle usine d’Abidjan devrait augmenter progressivement les capacités annuelles de traitement des fèves de JB Cocoa et faciliter la gestion logistique. « En tant que premier producteur de cacao au monde, la Côte d’Ivoire n’est pas seulement un pays stratégique pour l’industrie agroalimentaire. Nous reconnaissons qu’en tant que plus grand producteur de cacao au monde, la Côte d’Ivoire n’est pas seulement stratégiquement positionnée pour la disponibilité des matières premières, elle bénéficie également d’une main-d’œuvre robuste et expérimentée, et d’une infrastructure développée qui facilite la gestion efficace de la chaîne d’approvisionnement », a déclaré Tey How Keong, dont le groupe soutient 7000 agriculteurs dans le pays.

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.

√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.