Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Le G7 annonce un programme d’infrastructures de 600 milliards de dollars

Les dirigeants du G7, au château d'Elmau, en Allemagne ©Sipa AP Markus SCHREIBER

Le président américain Joe Biden et les dirigeants du G7 ont dévoilé le 26 juin un programme d’investissements de 600 milliards de dollars à destination des pays en développement. Principale bénéficiaire attendue, l’Afrique.

Au sommet des leaders du G7, qui s’est tenu les 26 et 27 juin à Schloss Elmau, en Allemagne, le président américain Joe Biden a annoncé que les États-Unis avaient l’intention de mobiliser 200 milliards de dollars pour le « Partenariat mondial pour les infrastructures » (Partnership for Global Infrastructure) au cours des cinq prochaines années par le biais de subventions, de financements fédéraux et d’investissements du secteur privé. En outre, explique le gouvernement américain, les États-Unis et leurs partenaires du G7 chercheront à mobiliser des capitaux supplémentaires auprès d’autres partenaires tels que les banques multilatérales de développement, des institutions de financement du développement ou des fonds souverains.

Des projets phares en Afrique

Le président américain a notamment annoncé les projets phares de ce programme en Afrique. Ainsi, avec le soutien du ministère américain du commerce et de l’Export-Import Bank of the United States (EXIM), la société américaine Africa Global Schaffer – en collaboration avec le développeur de projets américain Sun Africa – a signé un contrat avec le gouvernement angolais pour développer un projet solaire de 2 milliards de dollars dans quatre provinces du sud du pays. Le projet comprendra des mini-réseaux solaires, des cabines solaires avec des capacités de télécommunications et des kits d’alimentation domestique. À terme, le projet devrait aider l’Angola à respecter ses engagements climatiques, notamment en produisant 70 % d’énergie sans carbone d’ici 2025.

En outre, en collaboration avec les membres du G7 ainsi que l’Union européenne et des organisations multilatérales, la Société financière internationale (SFI) a annoncé l’octroi d’une subvention d’assistance technique de 3,3 millions de dollars à l’Institut Pasteur de Dakar (IPD). Objectif, la mise en place d’un projet de développement d’une usine de fabrication de vaccins multiples flexible à l’échelle industrielle au Sénégal, d’une capacité annuelle de plusieurs millions de doses de vaccins contre le COVID-19 et d’autres vaccins.

La subvention, explique-t-on, fait partie d’une enveloppe globale d’aide de 14 millions de dollars qui comprend également 3,3 millions de dollars de la Société financière internationale, 2 millions de dollars de l’Agence française de développement et 5,2 millions de dollars de la Banque européenne d’investissement (BEI).

Investissement dans le Uhuru Growth Fund

Par ailleurs, la Société de financement du développement international des États-Unis (DFC) devrait investir jusqu’à 25 millions de dollars dans le Uhuru Growth Fund I-A, qui fournira le capital de croissance nécessaire aux petites et moyennes entreprises d’Afrique de l’Ouest. Le Uhuru Growth Fund I-A s’est notamment engagé à investir au moins 30 % de son capital dans des entreprises admissibles du portefeuille qui soutiennent l’initiative d’autonomisation économique des femmes 2X de DFC, et plus de 40 % des membres de l’équipe d’Uhuru sont des femmes. Outre le soutien des États-Unis, des partenaires aux vues similaires investissent, notamment 35 millions de dollars de l’institution allemande de financement du développement, 30 millions de dollars de la Banque européenne d’investissement et 15 millions de dollars de British International Investment. Grâce à cet investissement, DFC espère mobiliser 78 millions de dollars de capitaux privés.  

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.

√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.