Le média de ceux qui construisent l'Afrique d'aujourd'hui et de demain

Ghana : Le Code Culturel Des Affaires

Démocratie la plus stable d’Afrique de l’Ouest, le Ghana en est aussi l’une des économies les plus dynamiques. Très ouvert aux prises de participation étrangères, le pays a beaucoup simplifié les procédures autrefois longues et complexes, tout en offrant des incitations fiscales. Toutefois, mieux vaut connaître certains repères culturels locaux si l’on souhaite y entreprendre.

Par Blessed Sogah


Avec ses plus de 30 millions d’habitants, le Ghana est un pays attractif : doté d’institutions stables, il dispose de nombreuses ressources naturelles et d’une base agricole substantielle. Malgré les défis économiques particuliers auxquels le pays est actuellement confronté, il reste le siège d’entreprises et d’activités prospères et dynamiques. Le secteur des services y représente plus de 40 % du produit intérieur brut (PIB). Pour autant, naviguer dans l’étiquette des affaires au Ghana exige de connaître certaines pratiques ou conventions sociales et commerciales, dont voici un aperçu.


#1. La Sagesse De La Patience Tu Apprendras

La patience est certes une vertu inhérente à tout entrepreneur. Mais quand on fait des affaires au Ghana, il se peut que l’on ait besoin d’une dose de patience supplémentaire. La plupart des organisations, en particulier les administrations publiques, ont en effet tendance à être très bureaucratiques. La faute, entre autres, aux faiblesses de l’écosystème numérique et aux contraintes en matière de ressources humaines. D’où une certaine lenteur dans les interactions et les transactions. Un constat que confirme Sherif Ghali, PDG de la Chambre des jeunes entrepreneurs du Ghana (GCYE) et président de l’Alliance du Commonwealth des jeunes entrepreneurs d’Afrique : « En tant qu’entrepreneur au Ghana, vous devrez peut-être faire preuve d’une patience accrue dans la conduite de vos affaires. Cette situation, courante dans de nombreux marchés émergents, peut être attribuée au fait que les formalités administratives sont plus nombreuses et plus lentes que dans les économies plus développées ».

« En tant qu’entrepreneur au Ghana, vous devrez peut-être faire preuve d’une patience accrue dans la conduite de vos affaires »


#2. À l’Heure Ghanéenne, Tu Te Régleras

Il n’est pas tout à fait juste de décrire les Ghanéens comme des personnes généralement en retard. Cependant, il faut faire preuve de stratégie pour amener les gens à se présenter à l’heure à un rendez- vous. Le « syndrome de l’heure » au Ghana fait simplement référence au penchant des Ghanéens à partir pour un rendez-vous juste après l’heure communiquée pour celui- ci. Ce comportement social unique a été baptisé « Ghana man time (GMT) » en raison de la notion selon laquelle, malgré l’heure officielle de début d’un événement ou d’un rendez-vous, il faut prévoir une marge de manœuvre pour un départ différé ou une arrivée tardive.

« Le “Ghana man time (GMT)” fait référence au penchant des Ghanéens à partir pour un rendez-vous juste après l’heure communiquée pour celui-ci »

Au Ghana, toute personne souhaitant que sa réunion (ou son rendez-vous) commence à l’heure doit donc faire l’une des deux choses suivantes : premièrement, annoncer une heure officielle de début environ une heure plus tôt que l’heure prévue. Ce faisant, les invités arriveront à l’heure de leur « Ghana man time » (soit plus tard), mais votre événement commencera à l’heure que vous aviez prévue. Deuxièmement, si vous n’avez pas le luxe de disposer de temps, demandez clairement à vos interlocuteurs d’arriver 30 minutes avant le début de vos engagements afin d’éviter tout embarras. En procédant ainsi, vous parviendrez à travailler dans les délais que vous vous êtes fixés.


#3. La Main Qui Donne Tu Seras

Dans les pratiques coutumières du Ghana, l’échange de plaisanteries ou de salutations va de pair avec les cadeaux, en particulier lors d’un rendez-vous avec de hauts responsables d’entreprises ou de gouvernements, ainsi qu’avec des chefs traditionnels. Comme le dit le proverbe ghanéen, il ne faut pas se rendre chez le chef les mains vides. Un cadeau est donc souvent nécessaire, en particulier lorsque la personne concernée est âgée ou s’il s’agit d’une personne de bonne réputation, d’un chef traditionnel ou d’un très haut fonctionnaire. Cette tradition découle d’une pratique ancestrale qui consiste à offrir des boissons (ou des noix de cola dans le cas de la culture du nord du Ghana). Ce geste, considéré comme un signe de respect, a été transposé dans les pratiques commerciales contemporaines, où les cadeaux sont offerts soit en signe de gratitude pour avoir conclu une transaction, soit en signe de respect. Il convient de noter qu’il n’y a pas de règles strictes quant au type de cadeau à offrir. L’idée générale est de communiquer, par le biais d’une marque de reconnaissance, votre appréciation des services rendus ou du temps qu’une personne vous aura consacré.


#4. Le Temps De Saluer, Tu Prendras

Au Ghana, les salutations sont considérées comme un profond signe de respect. Il n’est pas courant de dire simplement «Bonjour » ou « Comment allez-vous ? ». Bien que le mode de salutation puisse varier en fonction de l’ethnie ou de la croyance religieuse d’une personne, retenez ce principe général des salutations ghanéennes : en saluant, on cherche à s’assurer du bien-être non seulement de la personne saluée, mais aussi de celui de sa famille, et même de ses collègues. Il n’y a pas de durée normalisée pour les salutations, mais une salutation typique dans un contexte culturel ghanéen exige que la personne qui salue prenne place ou se positionne d’une manière qui suggère que le geste est intentionnel. Ce processus fastidieux peut prendre quelques minutes de plus qu’une salutation passive que vous adresserez à un étranger en lui faisant un signe de la main ou en lui disant simplement « Bonne journée ».


#5. Aux Jours Fériés Non Officiels Tu Te Plieras

Au Ghana, les jours d’importance culturelle font l’objet d’un respect particulier. Outre les jours officiels consacrés par la loi comme étant fériés, il y a des jours où les entreprises ou les activités commerciales cessent de fonctionner simplement sur la base de croyances culturelles, de normes et d’autres pratiques coutumières. Leurs dates peuvent varier en fonction des régions, mais les plus fréquentes sont les fêtes traditionnelles annuelles, les rites funéraires associés à des chefs ou des reines, les journées sans pêche ni agriculture (le mardi dans la plupart des communautés côtières) et d’autres journées désignées par les autorités traditionnelles comme dédiées au travail communautaire. Pendant ces périodes de vacances non officielles, les organisations commerciales font des dons volontaires ou sont parfois obligées de faire des dons et de participer à ces pratiques communautaires si nécessaire. Bien que ces jours fériés ne figurent pas dans les registres officiels, leur observation n’est pas interdite par les autorités chargées de l’application de la loi.


#6. La Tenue Du Vendredi Tu Adopteras

Dans le cadre d’une politique gouvernementale visant à mettre en valeur la culture ghanéenne à travers l’art des tissus et des costumes locaux, le gouvernement ghanéen a lancé en 2004 le programme « National Friday Wear ». Le principe : que les travailleurs des agences gouvernementales et, dans une certaine mesure, des entreprises privées portent, le vendredi, des vêtements fabriqués à partir de tissus ghanéens. Vingt ans plus tard, le port de vêtements fabriqués au Ghana devient de plus en plus la norme dans la plupart des entreprises et des administrations. Certaines organisations vont même au-delà du vendredi en intégrant le port de tissus ghanéens pour leurs vêtements professionnels. Il est généralement admis que le fait de faire porter à vos salariés, et notamment au personnel du service clientèle, des costumes fabriqués à partir de tissus ghanéens renforce l’attachement des clients à votre marque tout en promouvant la cohésion sociale. Francis Floyd Doe, directeur des opérations générales à la Cal Bank, une banque commerciale ghanéenne, a instauré cette pratique tous les vendredis et les jours spéciaux de l’année. Selon lui, « cela ajoute à l’actif de la marque de l’établissement, car nous le faisons en soutenant la politique consistant à porter des textiles fabriqués au Ghana, mais aussi parce que nous sommes une entreprise ghanéenne à part entière ».



À Lire Aussi Dans La Même Catégorie :

Partager l’article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.