Portrait

Hafsat Abiola fait rayonner la cause des femmes africaines

Après avoir milité pendant des années en faveur des droits de l’homme, Hafsat Abiola s’est récemment donné pour ambition de faire avancer la cause des entrepreneuses sur le continent. Portrait d’une personnalité engagée qui a bien l’intention de faire bouger les lignes en pariant sur les femmes pour faire décoller l’économie africaine. 

Il existe des personnes qui, au moment de la prise de parole, arrivent naturellement à capter le silence de l’auditoire et toute son attention. Intervenant dans un panel au Maroc en 2017, Hafsat Abiola a su habilement s’attirer les faveurs d’un public dont les oreilles n’étaient pas forcément prêtes à écouter un nouveau discours. Cependant, quelques mots ont suffi pour que tous les regards du public se tournent vers elle et pour que, quelques arguments plus tard, des applaudissements résonnent dans la salle. Voilà déjà là l’une des facettes de cette diplômée de Harvard : un charisme naturel conjugué à une aisance oratoire où chaque phrase prononcée instruit, touche et plaît à ceux qui l’écoutent. Deux qualités qu’elle a sans doute héritées de son père, Moshood Kashimawo Olawale Abiola, qui a acquis des millions de personnes à sa cause par l’intermédiaire des bulletins de vote lors de l’élection présidentielle nigériane en 1993. Un scrutin qu’il a remporté, mais qui lui a valu, raconte Hafsat Abiola, «d’atterrir en prison et ne jamais exercer le mandat qui lui a avait été octroyé par un peuple nigérian qui rêvait de développement et d’alternance démocratique».

DES PREMIERS PAS DANS LE MILITANTISME

L’emprisonnement de son père sera suivi d’un autre événement tragique qui influencera profondément la vie de la jeune Africaine de l’époque. Le 4 juin 1996, sa mère, Kudirat Abiola, est assassinée d’une balle dans la tête dans les rues de Lagos à cause de son combat en faveur de la

Pour lire l’intégralité de cet article, rendez-vous à la page 26 du numéro 54 Février 2019, en vente ICI.