Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

Ibrahima Sissoko, l’entrepreneur résilient

Serial entrepreneur, le Franco-Malien Ibrahima Sissoko s’est forgé dans les tempêtes avant de multiplier les succès en affaires. Son dernier projet : réussir le pari de la voiture à hydrogène avec la start-up NamX.

Par Patrice Ibsac

La fleur de lotus pousse dans la boue avant de dégager ses plus belles senteurs. Âgé de 43 ans, le serial entrepreneur Ibrahima Sissoko connaît assurément la matière de cette «boue entrepreneuriale», un terreau souvent douloureux mais nécessaire à la réussite en affaires. Et pour cause, ce chef d’entreprise au physique imposant et au débit de mitraillette aura connu bien des avanies avant de goûter au succès. Désormais, toujours sur la brèche, il ne s’arrête plus. « À 6h du matin quand je me lève, je vais sur LinkedIn. Parfois, je me rends compte qu’il a déjà posté une publication une heure plus tôt sur des sujets aussi complexes que le transhumanisme. Souvent, je me dis que cet homme est dingue», nous confie, amusé, l’un de ses collaborateurs.

Une volonté d’être toujours en mouvement que le fondateur de Hilt Technology Engineering, une société de services informatiques, explique en premier lieu par les leçons du passé. « De 20 à 30 ans, je me suis longtemps cherché. J’ai traversé des périodes difficiles, à tous les niveaux. Par manque de réseaux et de connaissances», détaille Ibrahima Sissoko, qui reconnaît toutefois avoir pu s’appuyer sur ses proches, déjà très sensibilisés à l’entrepreneuriat : son oncle, Baba Sako, s’est lancé dans les affaires dès l’âge de 18 ans.

Le collectif au centre de tout

Au jour le jour, le patron d’origine malienne se définit comme la face visible de l’iceberg, se disant« porté par l’énergie de ses 300 collaborateurs ». Il faut dire que l’entourage a été précieux dans les moments difficiles de l’entrepreneur. Pari gagnant, l’entreprise, lancée en 2016, était rentable après deux ans et demi d’activité dans le numérique ; avec le premier million d’euros de chiffres d’affaires à la clé. Toutes les opportunités se sont alors débloquées.

Aujourd’hui, Ibrahima Sissoko dirige 33 sociétés implantées en Afrique, en Europe et au Moyen Orient, au chiffre d’affaires cumulé « estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros » en 2021, selon le chef d’entreprise.

Sa réussite, ce natif d’Île-de-France la résume en trois mots, qu’il martèle comme une devise: «Persévérance, persévérance, persévérance ». Avec un goût certain et prononcé pour la prise de risque. Direction Nancy (dans l’Est de la France). Un ami se souvient : «Vers l’âge de trente, avant d’entreprendre dans le numérique, Ibrahima avait suivi une formation dans le numérique. Et à l’époque, financièrement, les temps étaient très durs. Parfois, difficile même de se mettre quelque chose sous la dent », se remémore notre interlocuteur, sous couvert d’anonymat.

Réalité terrible et difficile à vivre mais aussi stimulante à bien des égards, qui a façonné le mental d’Ibrahima Sissoko. « Les échecs, j’en ai connu. 80% des projets que j’ai menés, je les ai échoués. Je n’ai connu que des échecs pendant 15 ans», se rappelle le patron de Hilt, qui a été membre de la délégation française au sein du G20 des entrepreneurs.

Un management collaboratif pour un projet ambitieux : NAMX

De ces expériences vécues, Ibrahima Sissoko a retenu « l’importance d’un management collaboratif, en collectif. Pour cela, il nous faut chercher le(s) élément(s) qui manque(nt) avec ses partenaires et collaborateurs pour aller de l’avant ». Un enseignement qu’il continue d’appliquer, désormais, dans son nouveau projet : NamX. En association avec Faouzi Annajah et Thomas De Lussac, l’entrepreneur Franco-Malien s’est lancé dans la conception automobile depuis 2021 avec la start-up NamX qui conçoit un véhicule roulant à l’hydrogène et fonctionnant avec des capsules rechargeables. L’autonomie annoncée devrait permettre de parcourir 800 kilomètres. Le tout pour un temps de recharge de 3 minutes. Le prototype a été exposé auprès de 400.000 visiteurs lors du dernier salon de l’automobile de Paris, en octobre dernier. Une décision de se lancer dans cette nouvelle aventure entrepreneuriale qui n’est toutefois pas sans risque. « Soit, nous gagnons tout, soit nous perdons tout. Avant de me lancer, j’ai demandé à mes proches s’ils étaient d’accord pour que je prenne ce risque. Ils m’ont donné encore une fois leur assentiment», rapporte Ibrahima Sissoko, qui est de fait très engagé sur ce projet.

500 millions d’euros nécessaires pour la phase d’industrialisation

Une implication qui s’est très vite traduite par la réalisation de plusieurs étapes clés. «En un an, nous sommes passés du concept-car avec image sur un ordinateur à un prototype non roulant présenté au salon de l’automobile de Paris avec la collaboration du designer italien Pininfarina », se félicite Thomas De Lussac, l’un des cofondateurs de NamX. Désormais bien lancée, la start-up entame aujourd’hui une seconde levée de fonds en ouvrant son capital aux particuliers avant de viser le seuil des 500 millions d’euros  nécessaires pour les phases d’industrialisation; dont les premières productions sont prévues pour 2025-2026. Après les disruptions technologiques, Ibrahima Sissoko pose les jalons d’une nouvelle stratégie de développement entrepreneuriale basée sur l’industrialisation. Une ambition affichée aussi bien en Europe qu’en Afrique. « À moyen ou long terme, je souhaite porter des projets visant également à l’industrialisation du continent africain. C’est une marche importante pour son progrès. Et c’est ce sur quoi je vais m’axer d’ici 5 à 7 années », estime-t-il. Avec toujours autant de succès, on l’espère.

Crédit-photo : DR      

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.