Le média de ceux qui font l'Afrique d'aujourd'hui et construisent celle de demain

WhatsApp victime d’une panne planétaire

©Rahul Ramachandram Shutterstock.com

Application mobile la plus utilisée du continent africain, le service de messagerie WhatsApp a été touché par une panne mondiale dans la matinée du mardi 25 octobre. C’est le second incident du genre en une année.

Propriété du groupe Meta (anciennement Facebook), qui l’a rachetée pour plus de 19 milliards de dollars en 2014, l’application WhatsApp a subi une panne tôt dans la journée du 25 octobre, l’envoi et la réception des messages étant temporairement perturbés. S’appuyant sur les signalements de 70 000 personnes à travers le monde, le site spécialisé Downdetector, a indiqué que les problèmes avaient commencé à apparaître peu après 7 heures GMT. Plusieurs utilisateurs ont par ailleurs rapporté que la version web de l’application était, elle aussi, temporairement hors-service.

Jointe par plusieurs médias, la direction de Meta s’est voulue rassurante : «Nous savons que les gens ont eu du mal à envoyer des messages sur WhatsApp aujourd’hui», a déclaré l’un des porte-paroles de la firme californienne avant d’affirmer que le problème [avait été résolu] et de présenter des excuses au nom de l’entreprise. L’origine de la panne n’a toutefois pas été précisée, pour l’heure

Un incident qui en rappelle un autre. Le 4 octobre 2021, l’application- qui compte plus de deux milliards d’utilisateurs dans le monde avait déjà été touchée par une panne de grande ampleur, qui avait duré 6 heures. Cette panne, qualifiée à l’époque, par le site Downdetector de « plus importante jamais observée » était survenue après un changement de configuration «défectueux» des serveurs de l’entreprise, avait alors reconnu la direction du groupe Meta, fondé par Mark Zuckerberg. Les conséquences avaient été lourdes, notamment pour plusieurs opérateurs sur les marchés de cryptomonnaies et de matières premières, qui avaient dû transférer leurs activités sur d’autres plateformes alternatives telles que Telegram.

En août 2022, c’est le réseau social Facebook, une autre entité de Meta, qui avait été victime d’un bug,  des messages d’inconnus adressés à des stars sur leurs pages officielles inondant alors les fils d’actualité des utilisateurs de la plateforme.  La messagerie Whatsapp est aujourd’hui utilisée par près de 250 millions personnes sur le continent africain, dont 27 millions en Afrique du Sud et enregistre des taux de pénétration très élevés auprès des utilisateurs de smartphones de pays tels le Kenya (97%), l’Afrique du Sud (96%) et le Nigeria (95%).

Partager l'article


Ne manquez aucun de nos articles.

Inscrivez-vous et recevez une alerte par email
à chaque article publié sur forbesafrique.com

Bonne lecture !

Profitez de notre abonnement illimité et sans engagement pour 5 euros par mois

√ Accédez à tous les numéros du mensuel Forbes Afrique de l'année grâce à notre liseuse digitale.
√ Bénéficiez de l'accès à l'ensemble des articles du site forbesafrique.com, y compris les articles exclusifs.